Coup de projecteur sur Justified

Amis des productions bourrines sauce western des temps modernes, cette série est pour vous.

Justified

Justified

En effet, Justified ne fait pas dans la demi-mesure niveau action. Graham Yost, scénariste à qui l’on doit quelques épisodes de Bande of Brothers, Boomtown ou encore Falling Skies, nous pond ici une série dont le charismatique personnage principal est inspiré de romans d’Elmore Leonard (Pronto et Riding the Rap). On suit donc le Marshall Raylan Givens, qui a la gâchette un peu facile, va être muté de son poste de Miami vers le bureau des Marshalls de Lexington dans son Kentucky natal. En effet, dans le pilote, le Marshall Givens dessoude un criminel de sang froid alors que se dernier allait sortir son arme. C’est ainsi que Justified (justifié ou plus concrètement légitime défense) débute.

Face à face explosif

Le Marshal Gives et Boyd Crowder.

Le personnage de Raylan Givens est interprété par le formidable Timothy Olyphant, habitué des rôles de ce genre. Il a en effet interprété bon nombre de tueurs tels que l’agent 47 dans Hitman, le shérif Seth Bullock dans l’excellente série Deadwood ou encore le méchant de Die Hard 4, Thomas Gabriel. Face à lui, on retrouve les bourrins du coin : Néonazis, trafiquants en tout genre mais surtout Boyd Crowder, interprété par le génialissime Walton Goggins (notamment le détective Shane Vendrell dans the Shield). Ces deux là forment les meilleurs ennemis du monde.

 

Pour ce qui est de l’intrigue, chaque saison a un fil rouge avec un format de 13 épisodes de 40 minutes. On compte déjà 3 saisons diffusées sur la chaîne FX aux Etats-Unis et sur M6 en France. La diffusion de la 4ème saison débute ce mois-ci aux USA. La construction de chaque épisode n’est pas basée sur un cycle récurrent, tel que dans des séries formatées comme les CSI, mais bel et bien sur une histoire qui se développe au fil des épisodes. Mais surtout ce qui fait l’intérêt principal de la série, c’est son ambiance. Plongé au fin fond des Etats-Unis, notre Marshall doit faire face à des locaux pas très coopératifs. On est un poil dans la caricature du bouseux local conçu durant une crise d’ivronige, d’un père et une mère manifestement frère et soeur, et lui même adepte du bourbon et de substances diverses et variées… Mais outre ce cliché consanguin, l’ambiance générale de la série, qui se déroule donc dans le Kentucky, Etat principalement rural, est attachante.

Et même si l’on est dans ce pur esprit américain de justification de la violence et de l’abus policier, on aime cette brutalité assumée et sans concession qui fait de cette série, Western des temps modernes, une petite pépite à découvrir d’urgence.

 

Bande d’annonce de la saison 1 de Justified

 

Note de la rédaction : 4/5

Laisser un commentaire