Ciné-Critique : Jack Reacher

2012 n’aura pas été l’année cinéma qu’elle aurait dû être. Il y a eu énormément de déception, ou plutôt de non-satisfaction. Je pense notamment à Batman Dark Knight Rise qui n’a pas été à la hauteur de l’attente. J’aurais l’occasion de revenir sur cette année cinéma 2012.

Jack Reacher

Affiche du film 

Dernier espoir de sauver cette année cinéma décevante, il fallait que je vois Jack Reacher, après la diffusion de sa bande d’annonce particulièrement explosive. Et me voilà parti avec une équipée à l’assaut du film. Réalisé par Christopher McQuarrie, scénariste émérite d’un des chef sd’oeuvres du cinéma policier Usual suspects ou d’autres productions de très bonne facture comme Walkyrie. il s’agit ici de sa seconde réalisation après The Way of the Gun sortie en 2000, un bon thriller avec un casting conséquent puisqu’on y retrouvait entre autre Benicio Del Toro et Ryan Phillippe. Une première expérience réussie qui pouvait laisser supposer un avenir prometteur.

Helen Rodin (Rosamund Pike) & Jack Reacher (Tom Cruise)

Helen Rodin (Rosamund Pike) & Jack Reacher (Tom Cruise)

Mais revenons-en à Jack Reacher, sorti le 26 décembre 2012 avec à la distribution Tom Cruise, que l’on ne présente plus, dans le rôle de notre ancien flic de la Police Milliaire, volontairement reclus, un vrai acharné qui « se fout de la loi, se fout des preuves, et qui ira jusqu’au bout pour que justice soit faite »Rosamung Pink, actrice anglaise pur cru ; que l’on a pu voir dans le remake d‘Orgueil et préjugés ou encore dans Johnny English, le retour ; interprète ici une avocate, fille du procureur qui veut absolument montrer à papa qu’elle peut le battre. Est également de la partie Robert Duvall, dont le pedigree est impressionnant : Le Parrain, Apocalypse Now, La Nuit nous appartient ou encore Crazy heart, et qui avec ses 82 années au compteur envoie encore du lourd. Dans le rôle du méchant on retrouve Jai Courtney qui avait fait une apparition dans Spartacus et que l’on va retrouver en 2013 dans le rôle titre du fils de John McLanne dans Die Hard 5.

Le pitch est simple : un sniper fou tire au hasard sur la foule et  fait 5 morts. Après une enquête minutieuse, de nombreuses preuves laissées sur la scène de crime ne laissent aucun doute quant à l’identité du suspect. Ce dernier est arrêté sans difficulté et demande à ce que l’on face appel à Jack Reacher. Problème, il est introuvable. Lorsque ce dernier entend parler ce l’arrestation du suspect James Barr, notre héro décide de s’en mêler, ayant un passif avec le dit tireur. Il va donc enquêter au côté de l’avocate du suspect pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Et comme notre type est plutôt un fou-furieux acharné, il ne passe pas inaperçu et met en danger sa vie et celle de l’avocate, jusqu’à un final explosif qui conclue parfaitement l’histoire. Je n’en dis pas plus, pas de spoil ^^.

Jack Reacher (Tom Cruise) & Cash (Robert Duvall)

Jack Reacher (Tom Cruise) & Cash (Robert Duvall)

On est vraiment surpris par la qualité d’écriture du scénario et des dialogues puisque dans chaque scène, il y a une pointe d’humour et dans la salle, on entend ça et là des rires à plusieurs reprises. On retiendra notamment une scène où la dite Sandy,essayant de séduire Jack, est particulièrement mal menée dans une joute verbale avec notre super flic,  un grand moment. Côté action, on est très bien servi. Sans en faire trop, le spectacle est à la hauteur. D’ailleurs techniquement, les surround de la salle 10 du Kinépolis explosent durant les courses poursuites ou échanges de coups de feu en tout genre, un pur bonheur. L’histoire se tient, de la scène d’introduction incroyablement bien filmée jusqu’au final puissant mais mesuré.

On tient là un très bon film. La bande d’annonce était alléchante, mais finalement, pas tout à fait réaliste. On était plus dans la caricature du film bien bourrin, sans tout l’aspect comique et réfléchi du film. Les américains ont tendance à beaucoup trop dévoiler de choses dans leur bande d’annonce, mais pas toujours de la bonne manière. Mais finalement, je préfère avoir une bande d’annonce un cran en dessous de la réalité et être surpris durant la séance. Mes attentes étaient donc plus que justifiées et ce film entre sans forcer directement dans mon top 10 des films de l’année 2012.

Bande d’annonce de Jack Reacher

 

Note de la rédaction : 4,5/5

1 commentaire

  • Jorem dit :

    Entièrement d’accord mon petit Snipizz ! Cet article me fait penser que je dois t’amener un magasine qui dans un article critique les actuelles B.A…