Retour sur la démonstration Home-cinéma 4K du 25 avril

demo-16

Construire une salle de cinéma éphémère, qui plus est dans un hôtel de la capitale, n’est pas chose facile. Pourtant, avec Vidéopole et Sony, nous avons réussi ce pari samedi dernier à l’occasion de notre journée démonstration Home-cinéma 4K.

L’idée était de présenter la projection 4K via le Sony VW300 sur une toute nouvelle toile de pré-production 4K PVC de 2,40m de base de chez Screen Line, le tout sonorisé avec un ensemble 5.1 Cerwin Vega série XLS, alimenté par des Emotiva (XPA-2 et UPA-500) et géré par le processeur XMC-1 de la même marque, mis à disposition par Videopole. Pour les sources, nous avons utilisé un PCHC de Kaz et le serveur vidéo 4K de Sony.

demo-6-emotiva-XMC1-XPA2-UPA500

La salle était située au 7ème étage du Novotel Vaugirard, avec vue sur la Tour Effel s’il vous plait. Une salle de près de 40m² au plafond malheureusement blanc et panneaux latéraux qui vibraient un peu trop. Mais grâce au matériel fournit par Videopole, nous avons réussi à disposer d’une salle suffisamment sombre pour la démonstration.

Arrêtons nous un instant sur la calibration proposée par Emotiva sur son XMC-1, utilisant un système DIRAC. Il se matérialise par une interface informatique, donc à installer sur PC, d’un câble USB-XLR faisant office d’interface audio et d’un micro signé Emotiva de très bonne facture. Evidemment, il est préférable d’utiliser un pied de micro pour effectuer la calibration qui peut aller jusqu’à 9 points d’écoutes. Après avoir interconnecté le PC avec le processeur via le réseau, l’interface DIRAC nous invite à placer le micro dans une position précise pour effectuer les mesurer et ajuster le niveau. Il suffit d’effectuer les mesures sur 9 points et le logiciel envoie les informations au processeur qui est désormais calibré. L’opération aura pris un petit quart d’heure.

Pour ce qui est de la calibration du Sony VW300, nous l’avons simplement mis en mode Cinéma, vérifié la luminosité ainsi que la mise au point et la démo pouvait commencer.

Au programme pour chacune des 5 séances, une série de trois extraits de Blu-ray plutôt orientés son, afin de voir ce que le kit Cerwin Vega pouvait délivrer, puis deux bandes-annonces de film en 4K natif et nous passions ensuite au serveur Sony avec quatre séquences 4K. S’ouvrait alors un débat sur l’avenir de la 4K.

3334-p{150}-videopole-sony-hcfr-7D’abord, côté image, nous connaissons bien le Sony VW300, que nous avons testé ici. L’écran de projection de chez Screen Line offre un résultat impeccable. Même s’il ne s’agit pas encore de la version finale, son système de fixation simple et efficace, sa surface très fine particulièrement adaptée à la 4K et son prix tout à fait accessible (400 € pour une base de 2,40m, cadre compris) en font un produit avec un excellent rapport qualité-prix. A noter qu’il est nettoyable avec un peu de savon de Marseille et un chiffon humide.

demo-9-ecran-toile4K-trame

Côté son, les Cerwin Vega, une marque américaine orienté pro peu connu dans nos contrées européennes, font preuve d’une excellente tenue grâce aux très bons amplis Emotiva, et le caisson de 12″ s’en sort remarquablement bien. Nous avons d’ailleurs dû « castrer » ce dernier tant la salle vibrait à chaque impact. Si l’aspect esthétique de ce pack est assez austère, il conviendra parfaitement à une installation dédié avec un excellent rapport qualité prix, puisque disponible à 1 800 €. Nous ne manquerons pas de tester le caisson de la même série en version 15″ dans les mois qui viennent.

demo-5-ecran-cerwin

Côté processeur, nous avons particulièrement été étonné par l’Emotiva XMC-1. Ce dernier prend en charge un signal 4K (4K > 4096×2160 ou UHD > 3840×2160) qu’il soit en 23,976Hz, 24Hz, 25Hz, 50Hz ou 60Hz. Nous avons pu tester cela grâce au PCHC de Kaz, doté d’une carte graphique Nvidia GTX 960 avec sortie HDMI 2.0, ainsi que d’un Mac Book équipé d’une HDMI 1.4. Mais la grosse surprise, c’est surtout la capacité du XMC-1 à accepter un signal HDCP 2.2, même si non officiellement compatible, puisque le serveur vidéo de chez Sony est équipé de cette protection. Pour en savoir plus cet aspect particulièrement technique, rendez-vous sur le topic dédié à l’Emotiva XMC-1.

P1200408Les débats qui ont suivi chaque séance ont été particulièrement orientés sur la 4K. Le manque de support et du flou régnant autour des caractéristiques finales des UHD Blu-ray doivent freiner nos envies d’investir immédiatement dans cette technologie. Il est urgent d’attendre… Toutefois, le Sony VW300 reste un excellent projecteur, seul en course sur le marché de la projection 4K à moins de 6999€ (ses grands frères, le 500 et le 1100 sont disponibles à 9 999 € et 18 900 €). La taille de l’écran est également primordiale pour profiter pleinement des détails proposés par la définition 4K. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’avenir du Blu-ray et des futures normes entourant le nouveau support, vous pouvez écouter le dernier numéro d’HCFR le Podcast Tech où nous revenons avec Patrice, Hugo S et Xav83 sur le support Blu-ray UHD.

Lors de cette journée, nous avons accueilli près de 60 personnes, le tout dans une ambiance chaleureuse. Nous voulions donc remercier l’ensemble des membres HCFR ou non qui se sont déplacés pour assister à cette démo, mais aussi Pierre et Etienne de Videopole, Kazuya, Maxime et Aurélie de chez Sony et enfin Manuel (qui a au passage obtenu son son diplôme de montage de structure ^^) pour leur immense contribution à cette belle journée démo.

Si vous souhaitez donner votre avis sur cette journée de démo, rendez-vous sur le topic dédié à l’événement…

Vous pouvez également retrouver le compte rendu qu’a fait Pierre de Videopole sur le blog de leur site…

Laisser un commentaire